top of page

Pourquoi est-il si difficile de pardonner à un parent ?



Les points clés:


  1. - Certaines personnes trouvent difficile de passer à autre chose à moins que leurs parents reconnaissent leurs responsabilités dans les blessures de l'enfance.

  2. - L'absence d'excuses de la part des parents peut maintenir une personne dans un état de colère.

  3. - Trouver la paix intérieure sans attendre d'excuses peut commencer par l'acceptation de ses propres émotions.

Le pardon est souvent la clé pour trouver la paix dans une situation donnée, que ce soit le pardon à un ami ou à un collègue pour des actes blessants. Il est généralement plus facile de pardonner à des personnes avec lesquelles on n'a pas de lien fort, comme des inconnus dans une situation de conflit mineur, comme quelqu'un qui vous coupe dans la circulation ou qui est impoli au travail.

Cependant, lorsque l'on doit pardonner à un parent pour les expériences douloureuses de l'enfance, cela peut sembler presque impossible. Surtout lorsque l'on a inconsciemment l'idée que le simple fait de partager un lien de parenté garantit le don du temps et de l'amour.


Ce qui complique davantage la situation, c'est lorsque l'on a un parent qui s'approprie toutes les réussites de sa progéniture, mais qui ne prend jamais en compte les défis auxquels elle est confrontée en tant qu'adulte. Après tout, peut-être n'ont-ils jamais été physiquement violents, peut-être n'avez-vous jamais manqué de rien, et peut-être pensent-ils sincèrement avoir fait de leur mieux.

Pourtant, cela ne peut effacer les souvenirs d'autres aspects de l'enfance, tels que la fréquente colère et stress des parents, les disputes verbales et physiques entre eux, l'utilisation de l'enfant comme pion pendant le divorce, ou les critiques constantes. Il se peut que l'un des parents ait eu des humeurs imprévisibles et effrayantes, ou qu'il vous ait réprimandé pour avoir pleuré. Vous avez peut-être été constamment comparé à vos frères et sœurs ou avez ressenti que vos efforts ne suffisaient jamais. La solitude et la négligence ont peut-être été vos compagnons réguliers, bien que l'on vous ait dit de vous considérer chanceux pour votre vie. "J'ai tout fait pour toi, j'ai fait des sacrifices pour te donner une vie meilleure."


Malgré vos tentatives de conversation, le résultat reste inchangé. On vous dit que vous devriez pardonner, laisser partir la colère et le ressentiment, mais vous avez besoin d'excuses. Pourquoi est-ce si difficile de pardonner ?


J'ai travaillé avec de nombreux clients confrontés à cette situation, et nous avons exploré les raisons pour lesquelles le pardon semble inatteignable. Parfois, cela concerne la justice et le désir de voir ses parents reconnaître leur part de responsabilité. "Ils doivent comprendre que j'ai souffert quand j'étais enfant. Ils doivent reconnaître cela."


Pour la plupart des clients, l'obstacle majeur à leur pardon réside dans le fait que leurs parents ne reconnaissent pas la réalité de leurs expériences passées ou n'admettent pas leurs actions. "Ils disent que ce n'est pas arrivé comme ça, ou qu'ils n'en ont aucun souvenir. C'est si frustrant."


Les excuses ne viennent pas, la relation reste tendue et conflictuelle, tandis que la vie continue pour les parents, vous laissant prisonnier de la colère et de l'absence de pardon, espérant qu'ils finiront par vous libérer.


Que pouvez-vous faire ?


Peut-être avez-vous envisagé la thérapie dans l'espoir d'obtenir des excuses de vos parents, mais il peut être difficile de réaliser que la thérapie ne transformera pas vos parents. Vous pourriez vous sentir en colère et frustré en réalisant que vous devez travailler sur vous-même. Un client a exprimé : "C'est injuste que je doive faire tout ce travail alors que ce sont eux qui m'ont causé du tort."


Cependant, comme pour la plupart des choses, trouver la paix intérieure est un processus qui demande du temps. Voici quelques étapes que vous pouvez envisager si vous vous trouvez dans cette situation :

Étape 1 : Identifiez et acceptez toutes vos émotions, sans jugement. Vous pouvez ressentir de la colère envers vos parents, même si on vous a répété qu'ils faisaient de leur mieux. Laissez vos émotions s'exprimer.


Étape 2 : Explorez le passé de vos parents. Connaissez-vous vraiment leur histoire ? Parfois, découvrir leurs propres expériences négatives de l'enfance peut aider à comprendre pourquoi ils vous ont élevé de cette manière.

Étape 3 : Reconnaître que chaque personne commet des erreurs dans la vie, et que l'acceptation de ses propres erreurs demande du temps. Vos parents peuvent se défendre parce qu'ils ne sont peut-être pas prêts à reconnaître leurs propres imperfections.


Étape 4 : Plutôt que de chercher à ce que vos parents soient d'accord sur les détails de vos blessures passées, peut-être avez-vous juste besoin qu'ils voient que vous avez été blessé. Cela peut ouvrir la voie à une conversation plus empathique et constructive.


En conclusion, le pardon peut sembler complexe, mais il n'est pas impossible. Le temps nécessaire pour parvenir à pardonner sans excuses est propre à chacun, dépendant en grande partie de votre volonté d'explorer d'autres voies vers la résolution. Vous êtes la seule personne qui peut vous libérer de la prison de l'absence de pardon.


59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page